Ingrid Bergman

Ingrid Bergman est une actrice d'origine suédoise née le 29 août 1915 à Stockholm et décédée le 29 août 1982 à Londres. Son père la voulait chanteuse d'opéra mais elle se tourna vers le théâtre. Ainsi, elle entre à l'école d'art dramatique de Stockholm à l'âge de 18 ans. Elle n'y reste qu'une seule année, se faisant repérée par le réalisateur et producteur suédois Gustav Molander avec qui elle tournera 7 films au total. C'est avec la version suédoise d'"Intermezzo" que Hollywood et notamment David Selznick jette un oeil sur elle. Selznick achète les droits et en fait le remake américain avec Bergman accompagnée de Leslie Howard, en 1939.Puis elle repart en Suède mais pour peu de temps car la guerre menaçant, Selznick veut la savoir en sûreté à Hollywood. Elle y retourne donc.

Ainsi, sa carrière décolle littéralement, le public "tombe amoureux" d'elle et de son naturel. Car elle est la première actrice à refuser qu'on touche à la moindre parcelle de son visage, et devient la première actrice naturelle, toujours peu maquillée. Elle va enchaîner les grands films, faisant à la suite deux des films les plus cultes de l'histoire du cinéma : "Casablanca" aux côtés de Humphrey Bogart et "Pour qui sonne le glas" adapté du roman éponyme d'Hemingway, avec pour partenaire Gary Cooper. Hitchcock aussi porte son attention sur elle et elle va devenir son actrice préférée. Ils vont faire ensemble trois films : "Spellbound" (La maison du Docteur Edwardes), "Notorious" (Les enchaînés) et "Under capricorn" (Les amants du capricorne). Après "Under capricorn", elle part en Italie pour tourner "Stromboli, terra di Dio" de Roberto Rossellini. Ce film va être un tournant très important dans sa carrière...

En effet, Rossellini et Bergman entretenaient depuis un peu moins d'un an une relation amoureuse. Ce fut Bergman qui, en 1948, fit un premier pas vers le réalisateur après avoir vu "Rome, ville ouverte" et "Paisa". Elle lui écrivit cette lettre :

« Cher M. Rossellini,
J'ai vu vos films Rome, ville ouverte et Païsa, et les ai beaucoup appréciés. Si vous avez besoin d'une actrice suédoise qui parle très bien anglais, qui n'a pas oublié son allemand, qui n'est pas très compréhensible en français, et qui en italien ne sait dire que « ti amo », alors je suis prête à venir faire un film avec vous. »

Ingrid Bergman

Ils décident donc de faire un film ensemble. Bergman part, laissant son mari et sa fille pour aller vivre en Italie. Commencent les pires moments de sa carrière. Son mari Petter Lindstrom l'empêche d'obtenir la garde de Pia, leur fille; "Stromboli" est un désastre, le tournage est un véritable parcours du combattant, la critique s'acharne sur l'actrice, les journaux ne se lassent pas d'écrire des horreurs sur elle ainsi que les partis conservateurs aux Etat-Unis qui sont en désaccord avec son mariage avec Rossellini. Cela devient pire quand elle tombe enceinte. C'est un temps mort dans sa carrière. Elle aura deux autres enfants avec le réalisateur italien dont l'actrice Isabella Rossellini.

En 1956 cependant, elle fait un retour triomphant dans le cœur des américains avec le magnifique "Anastasia". Dans le même temps son mariage avec Rossellini se termine. Les américains l'accueillent chaleureusement et elle reprend le chemin des plateaux hollywoodiens.

En 1978 elle tourne son dernier film "Sonate d'automne" par Ingmar Bergman (qui n'a aucun lien de parenté avec elle, Bergman est un nom très courant en Suède). Elle fini sa carrière d'actrice sur les planches qu'elle n'avait jamais vraiment quitté toute sa vie durant, en 1979 avec "Waters of the moon".

Elle meurt le jour de son 68ème anniversaire des suites d'un cancer contre lequel elle lutait depuis plusieurs années.

Si son nom ne dit plus grand chose à personne, elle est pourtant une très grande actrice qui n'hésita pas à lâcher sa carrière par amour et qui en assuma totalement les conséquences. Elle imposa ses choix dans les films qu'elle faisait par exemple, elle fit en sorte d'inverser les rôles avec Lana Turner dans "Docteur Jeckill and Mister Hyde", brisant l'image qu'on tentait de lui imposer. Comme quelques actrices de son temps elle refusa d'entrer dans une case et de se laisser enchaînée par Hollywood.

Si vous voulez en savoir plus, elle a écrit son autobiographie : "Ma vie".

Retour à l'accueil